Une originilaté incontestable, protégée par différents organismes tels que le Conservatoire du littoral ou le Parc Naturel Régional de Corse créé en 1970,qui tentent d’harmoniser le mieux possible protection et tourisme et de maintenir un équilibre dans cette complexité écologique. Créant des réserves pour préserver les éco-systèmes, luttant contre les incendies dévastateurs provoqués par la sécheresse, ils créent et gèrent des circuits de randonnées aux parcours exceptionnels comme le légendaire GR 20 qui suit la dorsale de l’Île de Beauté, mais également des circuits plus modestes qui permettent aux randonneurs de découvrir toutes les subtilités d’un univers hors du commun.

De la mer à la montagne, ce jardin Corse, saura vous éblouir sans jamais vous lasser,en vous offrant des moments de détente inoubliables.

Un musée ensuite!Réalisé au fil du temps à l’aide du patrimoine légué par l’homme dés la préhistoire. D’abord les céramiques,puis les mégalithes exceptionnels du Golfe de Sagone racontent les premières timides conquêtes de l’homme, tout comme les multiples tours jonchant le pourtour de l’Île et les ponts diaboliques qui enjambent ruisseaux et rivières expliquent comment les Génois sont venus sur cette Terre exploiter ses richesses.Mais les Génois ne furent pas les seuls à convoiter la Corse ; avant eux, Torréens, Phocéens, Etrusques, Carthaginois, Romains et Sarrasins laissèrent chacun leur empreinte.

Aprés les Génois et biens d’autres péripéties, la France prend possession en 1796. De ces invasions successives sont nés des conflits sanglants, laissant des traces, obligeant conquérants et autochtones à faire des concessions.

De ce peuple qui a souffert des invasions,des redoutables caprices d’une nature belle, mais pas toujours clémente, de la disette et de l’isolement, il reste aujourd’hui une culture d’une incomparable richesse, qui vous est offerte sur un plateau de granite émergeant brutalement de la mer.

Alors, aprés avoir parcouru des sentes agréables ou chaotiques dans un jardin généreux, arpenté villes et villages pour découvrir leur architecture et leur histoire, rencontré des insulaires qui vous auront indiqués leurs petits coins secrets, et goûté les mille et une subtilités de leur table, alors, vous pourrez dire…..J’ai visité la Corse!